Chemiré en charnie – la méridienne du château

 -Logis de la Forge-

Extrait de la revue Société d’Agriculture Sciences et Arts de la Sarthe année 1998

2002 P Deciron

Photo de 1962 Ph Bouton

Le cadran solaire de cette propriété se devine sous les branches d’une vigne-vierge assez envahissante. Il est facile de retrouver le cadran, ou plus exactement la Méridienne ancienne.

Le pourtour est bien visible, la ligne verticale de temps vrai, avec les chiffres de XIIh ou midi solaire, restent bien tracés. Une cloche complète cet ensemble, elle y est la bien venue, car elle dans le droit fil de la diffusion sonore de l’heure dans une maison de Maître de Forges. Quand Frédéric-Marie-René naquit en 1778 son père était en effet le Maître de forge de cette commune,  dans cette riche exploitation propriété héréditaire de la maison de Tourzel.
Au XVIIIe, l’ouvrier a l’habitude de travailler selon le soleil et accepte difficilement l’horloge du « patron ». Le seul moyen de mettre  tout le monde d’accord est la méridienne, on pourra au moins mettre l’horloge à l’heure.