Cadrans solaires

ETAT DES LIEUX

Il est effectué  à partir de dossiers avec les photos de chaque objet.  Tous les cadrans de la liste qui sont sur des bâtiments publics peuvent être vus par tout le monde, bien entendu. En ce qui concerne les châteaux, les maisons particulières et l’église de Saint Mars sous Ballon, demander l’autorisation.
Je remercie très sincèrement toutes les personnes qui ont bien voulu me permettre d’en faire des photos ou d’en réaliser des dessins  Je vous demande également de bien vouloir m’excuser de  mes indiscrétions, mais le temps que vous m’avez accordé fut agréable, le Soleil y fut toujours présent
.

EGLISES

Avessé                              : Cadran vertical sur pierre rapportée, plus de lignes horaires ni de style.                                   
Beaumont sur Dême    : Cadrans (2) sur contrefort,  gravés à 90 °,  XVIIème ou XVIIIème siècle.
Brûlon                              : Ardoise carrée, de 4h à 8h inscrites dans un cercle, style en fer forgé,1603.                                    
Cérans-Foulletourte    : Cadran vertical sur enduit, restauré, avec méridienne de TM sur midi.                                              
Challes                            :  Cadran restauré en 1993, 1 canonial récupéré, XVIIIème siècle.
Cherré                             : Cadrans gravés (2) sur 2 faces de la tour, l’un du matin, l’autre de l’après-midi.                                
Conlie                              : Cadran vertical, pierre rapportée sur la tour.                                
Courdemanche             : Cadrans (2), 1 canonial gravé sur tuffeau, 8 secteurs (pierre de réemploi ), 2ème cadran vertical  gravé sur la tour, avec style métal, XVIIIème siècle.            
 Dangeul                        : Cadran vertical circulaire, gravé sur pierre,  7h-17h, diamètre de 385 mm, 1728.                               
 Dollon                            : Cadran vertical, pierre de réemploi,  tuffeau, mal placé, XVIIème siècle.                               
 Fercé                              : Cadran vertical sur la tour, seul le style en fer forgé est en place, XVIIIème siècle.                               
La Chapelle-aux-choux  : Cadran vertical avec style polaire sur enduit, XVIIIème siècle.
La Chapelle Gauguin   : Cadran peint, style métal avec oeilleton, lignes horaires effacées, XVIIIème siècle.
La Ferté Bernard         : Cadrans (4), deux avec devises, Eglise Notre-Dame des marais.
La Fresnay sur Chédouet : Cadran en forme de coeur, gravé et peint.
Lamnay                          : Traces gravées sur 4 contreforts de l’église dont un cadran circulaire méridional.
Le Mans                           : Cadran vertical sur un bâtiment du XVIIIème siècle, Abbaye de l’Epau.

Le Mans                           : Cadran vertical, peint sur enduit, 1777, Abbaye de la Couture.
Luché-Pringé                  : Cadrans verticaux, le 1er sur bois, (restauration de 1995) , le 2ème, circulaire, sur ardoise circulaire, XVIIème et XVIIIème siècles.
Marollette                       : Cadran circulaire, gravé sur  la pierre , méridional.
Neuvy-en-champagne : Cadran carré , pierre rapportée et orientée, lignes horaires.
Nogent-sur-Loir            : Restes de cadran peint, style encore en place, XVIIIème siècle.
 Parcé                               : Restes de cadran vertical, sur tour, style en place.
 Parigné-l’évêque          : Cadran vertical, peint sur enduit, refait en 1993, XVIIIème siècle.
 Poncé-sur-Loir              : Cadran, sur contrefort, tour du clocher.
 Roullée                           : Cadran méridional  gravé, semi-circulaire, heures et 1/2 heures.
 Saint-Calais                   : Style seul en place.
 Saint-Calez-en-Saonois     : Cadran gravé dans une pierre d’angle , méridional, plus de style.
 Saint-Denis-des-Coudrais : Cadran vertical, peint sur enduit, très mauvais état, style présent, XVIIIème siècle.
 Saint-Georges-du-Rosay    : Cadran gravé, sur contrefort, situation incompatible avec les heures.
 Saint-Germain-du-val         : Cadran vertical gravé sur pierre , style droit horizontal
 Saint-Mars-sous-Ballon      : Cadran de Valiquet, gravé sur ardoise, remarquable, 1699.
Saint-Michel-de-Chavaignes : Cadran vertical, 11 secteurs (peut-être canonial?), gravé sur tuffeau à côté de la porte d’entrée.
 Saint-Pierre-de-Chevillé     : Cadran en fer forgé,  sur la tour, style ancien.
 Saint-Ulphace              : Cadrans gravés (7) sur différentes parties de l’église.
 Sémur-en-Vallon         : Cadran méridional, gravé sur pierre, linteau d’entrée.
 Sillé-le-Guillaume       : Cadran méridional placé très haut , gravé sur pierre, 1591.
 Solesmes                       : Cadran vertical peint, restent le style et l’encombrement, XVIIIème siècle, Abbaye.
 Surfonds                       :  Restes d’une méridienne, plus de style , traces de table.
 Terrehaut                     : Cadran gravé sur tuffeau, très effacé , ancienne porte entrée du cimetière canonial.
 Torcé-en-vallée           : Cadrans verticaux (un du matin, un de l’après-midi , peints sur enduit, très mauvais état, styles en place, devise non lisible sur l’un.
 Vaas                                : Cadran gravé sur contrefort.
 Villaines-la-Carelle      : Cadrans verticaux (3)  dont 1 canonial, 2 méridionaux, gravés sur pierre.
 Viré-en-champagne     : Cadran peint en rose des vents, plus de style, ni lignes horaires.
 Vivoin                              : Cadran méridional ou canonial.
 Vouvray sur Loir           : Restes de cadran peint sur enduit , style présent.

 

MAISONS

Amné-en-Champagne     : Cadran vertical, peint sur enduit, maison du bourg, 1821.
Bazouges-sur-Loir            :  Restes de cadran vertical, très grand style en place, XVIIIème siècle, école privée.
Bernay-en-Champagne   : Cadran sur la Mairie.
Brûlon                                 : Méridienne de midi vrai, maison natale de Claude Chappe.
Chantenay-Villedieu      : Cadran vertical, restauré, 1681, sur une ancienne auberge dans le bourg.
Chantenay-Villedieu       : Cadran  vertical, refait en 1991, XVIIIème siècle, sur le presbytère.
Coulans-sur-Gée              :  Cadran vertical  avec courbes du zodiaque, en réhabilitation, 1910, maison du bourg.
Courcelles-la-Forêt          :  Cadran vertical, gravé, circulaire, style polaire en fer forgé, 1657, sur la place.
Dangeul                              :  Cadran vertical, peint sur enduit, très abîmé , devise Que si fuero men, sum horas luce, 1732, ferme de la Pinardière.
Dissay-sous-Courcillon   : En ardoise rapportée plus de style, XVIIIème siècle, lieu-dit « le Paradis ».
Juigné                                  :  Cadran peint, place de la Mairie.
Jupilles                                : Restes de cadran, dans le bourg.
La Chapelle-Huon            : Très mal refait, XVIIIème siècle, ferme de la Vallée.
La Flèche                            : Grand cadran vertical, gravé sur la façade, XVIIIème siècle, rue de la Tour d’Auvergne.
La Milesse                          : Restes de traces horaires d’un cadran vertical, XVIIIème siècle, Montaillé.
Le Lude                               : Cadrans verticaux (4), gravés, sur une colonne, parc du château.
Le Mans                              : Méridienne de temps moyen, Grande rue.
Le Mans                              : Rue Sainte Croix.
Longnes                              : Cadran gravé, linteau de porte de maison particulière, dans le bourg.
Louplande                         :  Seul le style en fer forgé est en place, table en mauvais état, ferme de Vilaines.
Marçon                                : Cadran vertical recouvert par une vigne vierge, maison sur la place de l’église.
Noyen-sur-Sarthe            : Cadran vertical, style en place mais lignes horaires fantaisistes, XIXème siècle, Lieu-dit Haut-Eclair.
Poncé sur Loir                   :  Cadran, peint sur enduit , style en place, maison du XVIIIème siècle, rue principale.
Requeil                                : Cadran vertical, peint sur enduit, très mauvais état, XVIIIème siècle, bourg.
Saint-Calais                         : Cadran, peint sur enduit, XVIIIème siècle, ancien Hôtel de ville.
Saint-Germain-du-val       : Cadran vertical, lignes horaires et style en place, La Dolinière.
Saint-Mars-la-Brière        : Cadran, remplace un cadran du XIXème siècle, refait sur l’hôtel du centre.
Saint-Mars-la-Brière        : Seul le style est en place, ancien relais XVIIIème siècle, route de Paris.
Saint-Ouen-de-Membré  : Cadran vertical, seul le style reste, ancien presbytère. 
Saint-Paul-le-Gauthier    : Cadran vertical, en bon état, Pierre le Sage, 1766, vieille maison du bourg.
Sarcé                                     :  Style avec disque et oeilleton, table en mauvais état, maison à côté de l’église.
Spay                                     :  Cadrans verticaux (2), peints sur enduit, refaits en 1993, XVIIIème siècle, ancien presbytère.
Verneil-le-Chétif               : Cadran vertical, sur ardoise, avec courbes de temps moyen sur chaque ligne horaire , style particulier, 1880 , place de Verdun.
Vion                                     :  Cadran vertical, pierre rapportée, déclinant, maison du XVIIIème siècle, place de l’église.
Viré-en-Champagne        : Refait en 2007, sur le mur d’une maison du bourg.

CHATEAUX

Amné                                  : Cadran vertical, reste que le style avec oeilleton, XVIIIème siècle, château des Bordeaux.
Chemiré-le-Gaudin          : Cadran vertical, en bois, style disparu, mauvais état de l’ensemble, Belle Fille.
Clermont-Créans               : Cadran vertical, rond en marbre, fin XIXème siècle.
Cogners                                : Restes de cadran vertical, XVIIIème siècle.
Conflans-sur-Anille           : Cadrans verticaux (2), un gravé, méridional, sans style, 1570, un peint sur enduit, XVIIIème siècle, Château de la Barre.
Mayet                                   : Restes d’une méridienne de temps vrai, style à oeilleton, XIVème et XVème siècles, Fort de Salles.
Nogent-sur-Loir                 : Cadran vertical, peint, en mauvais état, style en place, XVIIIème siècle, Château de la Motte.
Trangé                                  :  Cadrans sur les quatre faces, polyèdre,  2.80m de haut, XVIIème siècle, La Groirie.

PARCS & JARDINS

Je me suis engagé  auprès des propriétaires de tous ces cadrans à ne pas publier la situation de chacun , pour des raisons de sécurité .  Il est constaté , sur le plan national , qu’un nombre très important de ces objets sont dérobés ; ceci particulièrement depuis la parution d’articles qui voulaient les mettre en valeur . J’ai réalisé les photos et pris les dimensions de chacun et suis actuellement au chiffre de 47 cadrans . Ardoise , pierre ou métal , cadrans entre le XVIIème et XIXème siècle. Certains sont de très belles œuvres gnomoniques et montrent un art accompli dans le domaine gravure .
Je remercie particulièrement toutes celles et tous ceux qui m’ont accordé leur confiance.

  Cet inventaire date de 1996, bien d’autres cadrans ont été découverts depuis, ils seront introduits sur le site après analyse.