Vaas

cadran solaire de Viré en Champagne

1- Relevé de la déclinaison du mur avec Jacques Poussin

Nous avons terminé le 10 novembre 1998, le cadran solaire situé sur le contrefort de l’église de Vaas. Les pierres de tuffeau défectueuses ayant été changées, les joints refaits dans le même aspect avec une granulation en sable de grosseur identique. L’ensemble de ce support après séchage devant normalement présenter une apparence uniforme. Notons la diversité des couleurs des pierres environnantes.

2- Les traces de l’ancien cadran

Le dessin des lignes horaires, des chiffres romains ont été implantés selon le plan que j’avais fourni. Ce traçage terminé Monsieur Rodriguez de l’entreprise Pavy , en a effectué la gravure. La ‘gorge’ en forme de V,  est d’une largeur de 4mm et d’une profondeur de 4mm. J’ai gardé l’esprit du cadran initial en faisant disparaître les lignes d’épures et deux lignes horaires fausses: la ligne de 8 h et la ligne de midi non verticale. Puis nous avons scellé le Style en métal selon l’implantation initiale (centre et pied du style  ayant été relevés dès le début sur le cadran ancien).

3- Le cadran terminé

Les gorges sont soulignées par une patine à base de pigments naturels : Terre de Sienne calcinée avec  Noir de fumée, pour les lignes horaires en ajoutant un peu plus de noir pour les chiffres romains.
Quelle datation peut- on donner à ce cadran ?  . Il n’est  pas possible d’avancer une  date précise puisque aucun document d’archives connu n’a été proposé sur ce sujet particulier. On peut dire simplement qu’il a été réalisé après l’ajout du petit bâtiment à la deuxième moitié du XVIème (Jacques Poussin)  cette construction masquant plus ou moins le soleil dès le début de l’après-midi. La réalisation fait apparaître un cadran très dépouillé où ne sont présentes que les heures de 8h à 14h.